Groupe de Physique des Matériaux - UMR CNRS 6634

Nos tutelles

CNRS INSA de Rouen Université de Rouen

Rechercher




Accueil > *40. Productions scientifiques > Thèses Soutenues > 2009

Auriane ETIENNE

Etude des effets d’irradiations et de la nanostructuration dans des aciers austénitiques inoxydables

par LABGPM - publié le , mis à jour le

3 décembre 2009

Les structures internes des réacteurs à eau pressurisée, en aciers austénitiques inoxydables 304 et 316, sont soumises à un fort flux de neutrons. Cette irradiation engendre une dégradation des propriétés macroscopiques (durcissement, perte de la résistance à la corrosion...) entraînant la fissuration de certaines vis des structures internes par un phénomène complexe de corrosion sous contrainte assistée par l’irradiation. La modification des propriétés macroscopiques est attribuée à un changement de la microstructure sous irradiation : formation d’amas de défauts ponctuels (boucles de Frank, cavités et/ou bulles de gaz), ségrégation induite aux joints de grains. Cependant, peu d’études traitent de l’effet de l’irradiation neutronique sur la répartition des solutés au sein des grains de ces matériaux. Le premier objectif de ces travaux est donc d’observer, à l’échelle atomique, la répartition des solutés après irradiation aux neutrons, par sonde atomique tomographique. La présence d’amas Ni-Si est ainsi mise en évidence. Puis, grâce à des irradiations modèles aux ions et avec l’apport de la microscopie électronique en transmission et d’un modèle de dynamique d’amas, des informations sont apportées concernant le mécanisme de formation des amas de solutés. L’hypothèse de la précipitation hétérogène induite semble la plus plausible. Le second objectif est d’élaborer un acier austénitique à grains ultrafins. L’augmentation de la surface de joints de grains permet alors une plus grande élimination des défauts ponctuels responsables de l’évolution de la microstructure sous irradiation. La microstructure de ce matériau est caractérisée après recuits et irradiation. Les résultats indiquent une limitation du dommage intra-granulaire dans ces matériaux.
Etude des effets d’irradiations et de la nanostructuration dans des aciers austénitiques inoxydables