Groupe de Physique des Matériaux - UMR CNRS 6634

Nos tutelles

CNRS INSA de Rouen Université de Rouen

Rechercher




Accueil > *40. Productions scientifiques > Thèses Soutenues > 2012

Adeline Maitre

Etude par simulation numérique du retournement d’aimantation dans des bicouches FM/AFM à anisotropie d’échange

par LABGPM - publié le , mis à jour le

Jeudi 4 Octobre 2012.

Ce travail de thèse est consacré à l’étude, par simulations numériques, du phénomène d’anisotropie d’échange présent, notamment, dans les éléments sensibles des MRAMs. La première partie de ce mémoire porte sur l’influence de la rugosité d’interface, combinée à l’effet de la température, sur les propriétés d’anisotropie d’échange, par le biais d’une approche atomique. L’étude a permis de confirmer la forte influence de la configuration interfaciale. Il a notamment été observé que l’interface présentant la plus forte rugosité, donnait lieu à des valeurs plus importantes du champ d’échange. De plus, l’existence de sites FM à fort champ local agissant comme des sites de nucléation lors du retournement d’aimantation a été observée. Nos résultats montrent également que la frustration magnétique, combinée à l’agitation thermique, pouvait induire une annulation du champ d’échange dans le cas d’une interface suffisamment rugueuse, confirmant ainsi que la frustration magnétique à l’interface FM/AFM peut conduire, lorsque la température augmente, à des régions magnétiquement désordonnées qui ne contribuent pas au champ d’échange. La seconde partie de ce mémoire est consacrée à l’effet de la température et de la microstructure sur les propriétés d’anisotropie d’échange, ainsi qu’aux distributions de température de blocage via une approche granulaire. Il en ressort que la température à laquelle l’annulation du champ d’échange est observée, communément définie comme une température de blocage des grains AFM (T AF MB ), correspond, d’après nos simulations, à environ 80% de T AF M B calculée. L’influence de zones "verre de spin", ayant pour origine un affaiblissement du couplage effectif dû à la présence de rugosité, sur la distribution de T AF M B a également été étudiée. L’introduction d’une "certaine quantité" de grains présentant un état "verre de spin" dans la couche AFM, induit bien un pic à basse température comme observé expérimentalement.
Etude par simulation numérique du retournement d’aimantation dans des bicouches FM/AFM à anisotropie d’échange