Groupe de Physique des Matériaux - UMR CNRS 6634

Nos tutelles

CNRS INSA de Rouen Université de Rouen

Rechercher




Accueil > *40. Productions scientifiques > Thèses Soutenues > 2012

Julien Bran

Élaboration et caractérisation de nanostructures Cu-Co : Corrélation avec les propriétés magnétorésistives

par LABGPM - publié le , mis à jour le

Mardi 11 décembre 2012

Ce travail de thèse concerne l’étude de l’influence de la nanostructuration du système Cu-Co sur ses propriétés magnétiques et magnétorésistives. Dans un premier temps, l’alliage granulaire Cu 80 Co 20 a été synthétisé sous différentes formes : poudres, couches minces et nanofils. Les poudres d’alliage ont été obtenues par broyage mécanique et les couches minces et nanofils par électrodépôt. Cela a permis d’étudier, d’une part, l’influence de la forme de l’échantillon et, d’autre part, l’influence de la technique d’élaboration sur la nanostructure et les propriétés magnétiques et magnétorésistives des échantillons. Dans un second temps, des nanofils multicouches Cu/Co ont été réalisés par électrodépôt. Des protocoles expérimentaux pour l’analyse à l’échelle nanométrique par microscopie électronique à transmission et par sonde atomique tomographique ont été mis en place. De telles analyses se sont avérées indispensables à la compréhension et à la corrélation complète des propriétés magnétiques et magnétorésistives. Contrairement aux nombreuses études publiées, qui ont souvent conclu à l’obtention de solutions solides sur la base de caractérisations microstructurales, les analyses à l’échelle nanométrique par sonde atomique tomographique et par microscopie électronique à transmission de nos alliages granulaires ont montré qu’aucune solution solide Cu-Co n’a pu être obtenue. De plus, un effet positif de magnétorésistance sous faible champ magnétique appliqué a été observé, et corrélé à la présence d’oxydes.
Élaboration et caractérisation de nanostructures Cu-Co : Corrélation avec les propriétés magnétorésistives