Groupe de Physique des Matériaux - UMR CNRS 6634

Nos tutelles

CNRS INSA de Rouen Université de Rouen

Rechercher




Accueil > Actualités

HDR - Fabrice Barbe - Vendredi 13 Décembre 2013

par LABGPM - publié le

Fabrice Barbe soutiendra son HDR le Vendredi 13 Décembre 2013 à 10h.

Le sujet de la soutenance porte sur les Conséquences mécaniques des transformations de phases et plasticité cristalline.

Jury :

  • Mme Elisabeth Gautier, rapporteure, Directrice de Recherche CNRS, Ecole des Mines de Nancy
  • M. Christian Lexcellent, rapporteur, Professeur des Universités Emérit, Université de Franche-Comté
  • M. Philippe Pilvin, rapporteur, Professeur des Universités, Université de Bretagne-Sud
  • M. Lakhdar Taleb, examinateur, Professeur des Universités, INSA Rouen
  • M. Georges Cailletaud, examinateur, Professeur, Mines Paristech
  • M. Benoit Appolaire, examinateur, Ingénieur HDR, ONERA
  • Mme Anne-Marie Habraken, examinatrice, Directrice de Recherche FNRS, Université de Liège

Résumé :
La modélisation de la plasticité de polycristaux peut depuis quinze ans être abordée par la simulation à champs complets sur des microstructures virtuelles à haute résolution intracristalline. Elle bénéficie notamment des progrès récents en génération et maillage de microstructures. Deux exemples d’applications pour lesquelles la modélisation numérique se montre complémentaire aux analyses expérimentales sont présentés : la caractérisation de la localisation des champs mécaniques tri- dimensionnels dans un polycristal et la prédiction de rupture fragile par une approche locale micromécanique. Adopter cette démarche de simulation numérique directe pour des microstructures réelles est un premier enjeu important aujourd’hui, qui soulève la problématique non abordée ici de la reconstruction d’une microstructure et de son maillage ; l’adopter pour des microstructures qui évoluent par cavitation, fissuration, recristallisation, transformation de phase, ... en est un autre, qui soulève à la fois les problématiques de remaillage / transferts de champs, et celles du couplage multiphysique. Ce travail y apporte une contribution au travers de la modélisation des conséquences mécaniques des transformations de phase dans les aciers. On revient sur la complexité des mécanismes mis en jeu, sur la difficulté d’une modélisation qui couple tous ces mécanismes de manière complète puis on propose une analyse de différents modèles, dont le plus fidèle à la physique offre un compromis pour déterminer les propriétés effectives de polycristaux 3D soumis à une transformation de phase tout en prenant en compte les interactions entre élasto-visco-plasticité et évolution de microstructure à l’échelle intragranulaire.