Groupe de Physique des Matériaux - UMR CNRS 6634

Nos tutelles

CNRS INSA de Rouen Université de Rouen

Rechercher




Accueil > *40. Productions scientifiques > Thèses Soutenues > 2007

Etienne TALBOT

Etude des propriétés magnétiques de multicouches Fe/Dy par simulations numériques Monte Carlo

par LABGPM - publié le , mis à jour le

4 décembre 2007

Les multicouches Fe/Dy présentent des propriétés magnétiques particulières en fonction de la nature des interfaces (rugosité et interdiffusion aux interfaces). Ainsi, l’apparition d’une anisotropie magnétique perpendiculaire au plan des couches apparaît fortement corrélée à la formation d’un alliage amorphe Fe-Dy à l’interface. L’objectif de ce travail est d’étudier les propriétés magnétiques de multicouches amorphes Fe/Dy par simulations Monte Carlo pour différents types d’interfaces. Nous avons considéré un modèle d’anisotropie magnétique basé sur des résultats expérimentaux qui comprend une faible proportion de sites caractérisés par une direction d’anisotropie magnétique en moyenne uniaxiale, les autres sites ayant une direction d’anisotropie aléatoire. Nous avons mis en évidence l’existence d’un profil d’aimantation inhomogène suivant l’épaisseur de la multicouche fortement dépendant du profil de concentration. La dispersion des moments magnétiques de Dy est plus faible dans le cas d’un profil diffus, contrairement à celle des moments magnétiques de Fe. La simulation de cycles d’hystérésis nous a permis d’obtenir un bon accord qualitatif avec les résultats expérimentaux. En particulier, notre modèle d’anisotropie permet de mettre en évidence l’ouverture des cycles pour un champ appliqué dans le plan des couches en raison de l’influence de l’anisotropie aléatoire. orsque le champ appliqué est perpendiculaire au plan des couches, les cycles d’hystérésis obtenus dans le cas du profil diffus sont caractéristiques d’une anisotropie perpendiculaire.
Etude des propriétés magnétiques de multicouches Fe/Dy par simulations numériques Monte Carlo